Aller au contenu

Appels à contributions

 

Dans le but de garder des horizons de recherche ouverts, l’OPPEE publie régulièrement des appels à contributions en rapport aux thèmes liés à ses axes de recherche et ses projets de recherche.

Les territoires au temps de la pandémie : entre urgence sanitaire et impacts sociétaux - 28 mars 2021

Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement de l'appel à contributions pour un dossier thématique à paraître dans la revue Développement durable & territoires :

Les territoires au temps de la pandémie : entre urgence sanitaire et impacts sociétaux

Ce dossier est coordonné par Lise Bourdeau-Lepage (Université Jean Moulin Lyon 3), André Torre (Université Paris-Saclay, INRAE) et Guillaume Scmitt (Université Polytechnique Hauts-de-France). 

Le présent appel à contributions s’adresse particulièrement aux auteurs intéressés par les dimensions environnementales de la crise de la Covid. Il s’agit en particulier d’analyser les conséquences de la pandémie en termes d’effet sur les émissions carbone, le volume des transports et mobilités ou sur la préservation de la biodiversité, mais également de réfléchir aux causes systémiques de la crise en termes d’interpénétration des écosystèmes et de santé globale.

Argumentaire de l'appel à contributions

Les résumés étendus sont attendus pour le 28 mars 2021

Adresse pour l’envoi des résumés et des contributions :

corte.coronavirus@gmail.com

Atelier « Labour and environmental reforms during the latest crises » lors du 10e Congrès international de l’AFEP 2021 - 10 mars

A l'occasion du 10e Congrès international de l’AFEP 2021 autour de la thématique « Ressources » qui se tiendra du 30 juin au 2 juillet 2021 à Toulouse, le LADYSS de l'Université Paris Diderot lance un appel à communication autour de la thématique « Labour and environmental reforms during the latest crises ».

Cet atelier se veut un espace pluraliste de discussion et d’échange liés à des questions économiques et environnementales par rapport aux crises récentes (crise économique de 2008, crise sanitaire de 2020).

Tous ceux qui peuvent être intéressé.e.s doctorant.e.s et chercheurs.euses confirmé.e.s sont les bienvenu.e.s. Merci de nous envoyer le titre de votre communication et un résumé court jusqu’au 10 Mars 2021.

Les présentations peuvent être en français ou en anglais.

iris.nikolopoulou@etu.u-paris.fr

Volume I de la Revue de l'OPPEE - « Confinement et déconfinement »

Coordination 

  • Virginie Peltier, Professeur de droit pénal, ISCJ.
  • Hinda Hedhili Azema, MCF en Histoire du droit, IRM.

La Revue de l’OPPEE est une revue scientifique multidisciplinaire de l’Université de Bordeaux, produite par l’Observatoire des politiques publiques en situation épidémique et post-épidémique. Elle est vouée à la diffusion en libre accès des travaux de recherche en français et langue étrangère sur la crise sanitaire. La revue est pilotée par un comité scientifique, regroupant des chercheurs pluridisciplinaires, avec le soutien de l’Université de Bordeaux et de la région Aquitaine. Publiée en ligne, la revue reçoit des textes originaux sur la question de la crise sanitaire épidémique, sur des thèmes épineux, permettant de mettre en valeur l’expertise universitaire de recherche. Le projet OPPEE a pour but de contribuer à la compréhension des facteurs de crise. Le premier volume permettra une production rapide et utile de commentaires juridiques et politiques sur la crise Covid-19.

Ce premier numéro sur le thème "Confinement et déconfinement" s’intéressera particulièrement aux commentaires juridiques et politiques. Les rubriques sont listées ci-dessous :

  • Commentaire doctrinal, théorique, pratique ou politique
  • Commentaire jurisprudentiel (juridictions administratives, judiciaires, constitutionnelles, professionnelles, prud’hommes)
  • Commentaire législatif ou/ réglementaire
  • Chroniques particulières
  • La contestation populaire du confinement
  • L’histoire des confinements
  • Le confinement comparé
  • Premier regard critique sur la bibliographie en Droit


Les auteurs intéressés doivent manifester leurs projets d’articles à l'adresse suivante hinda.hehili-azema@u-bordeaux.fr. Ils seront tenus de présenter à terme une version électronique sur le portail de la revue. La revue n’accepte que les textes originaux et inédits qui ne sont pas en évaluation par une autre revue. Les textes doivent être rédigés en français ou anglais et ne doivent pas dépasser 60 000 signes, espaces compris, références incluses. Ils doivent être accompagnés d’un résumé de 1500 signes, espaces compris.
La rédaction de la revue transmettra par mail sa décision concernant l’acceptation ou le refus de l’article à l’intérieur d’un délai de trois mois.

Volume II de la Revue de l'OPPEE - « Sécurité et Liberté »

Codirection

  • Caroline Guibet Lafaye, Directrice de recherche CNRS, Centre Émile Durkheim.
  • Hinda Hedhili-Azema, MCF en Histoire du droit, IRM.

La préservation de la santé publique a été au coeur des intentions exprimées
par les autorités françaises et européennes depuis le premier confinement de
mars 2020. Elle anime les politiques publiques déployées depuis lors. Ce souci
de la santé publique s’est traduit dans la mise en oeuvre de mesures sanitaires
contraignantes dont la pertinence ont fait l’objet de débats et dont la pérennité
interroge. La préservation de la santé publique déclinée comme une « mise en
sécurité sanitaire » forcée dépasse le cadre d’une protection ordinaire de la
société. Quoiqu’exceptionnelle, elle soulève des interrogations quant à sa
pérennité au vu de l’histoire récente des mesures relatives à l’état d’urgence.
Qu’en sera-t-il de surcroît si l’épidémie COVID-19 en venait à se prolonger
pendant des mois ? Ces politiques sanitaires ont indéniablement des effets
majeurs sur la vie des concitoyens et la garantie de leurs droits fondamentaux.
Sont-elles vectrices d’une « mise en sécurité » de la société civile ou bien de
son contrôle généralisé ? Comment cerner leurs effets à court, moyen et long
terme sur l’exercice des libertés individuelles et collectives ?

Le présent volume s’intéressera aux conditions légales de ces politiques
sanitaires et de leurs incidences sociales. Il analysera les réactions de l’opinion
publique et des acteurs de la société vis-à-vis de ces politiques générales et/ou
spéciales. Seront particulièrement étudiés les rapports contradictoires entre
mesures sanitaires et protection des droits fondamentaux, notamment des
libertés publiques et du respect de la vie privée. Les contributions attendues
s’inscriront dans les rubriques ainsi définies :

  • Le motif de sécurité
  • Les prérogatives et positions présidentielles
  • Les conflits institutionnels
  • Les rapports police et sécurité
  • Les pouvoirs préfectoraux et municipaux
  • La place des libertés dans le débat
  • La protection constitutionnelle des libertés
  • La sécurité des frontières et positions des Etats
  • L'usage de la force
  • L'article R236-13 du code de la sécurité intérieure

 

Les auteurs intéressés doivent manifester leurs projets d’articles à l'adresse suivante hinda.hehili-azema@u-bordeaux.fr. Ils seront tenus de présenter à terme une version électronique sur le portail de la revue. La revue n’accepte que les textes originaux et inédits qui ne sont pas en évaluation par une autre revue. Les textes doivent être rédigés en français ou anglais et ne doivent pas dépasser 60 000 signes, espaces compris, références incluses. Ils doivent être accompagnés d’un résumé de 1500 signes, espaces compris.
La rédaction de la revue transmettra par mail sa décision concernant l’acceptation ou le refus de l’article à l’intérieur d’un délai de trois mois.

Lexique de la crise sanitaire

Il s’agit d’un projet dans le cadre de l’Observatoire des politiques publiques en période d’épidémie et post épidémique. L’objectif est de profiter d’une approche pluridisciplinaire pour proposer une lecture analytique de plusieurs termes récurrents liés à la crise sanitaire du/de la COVID-19 et de ce qu’ils impliquent pour nos domaines de spécialisation.

Le format prévu pour les contributions est d'environ 2000 mots.

Si vous ne faites pas encore partie de l'Observatoire mais que ce projet vous intéresse, si vous souhaitez avoir plus d'informations sur le déroulement du projet ou que vous souhaitez y participer, vous pouvez envoyer un e-mail directement via l'adresse bf.contact.oppee@u-bordeaux.fr ou via la rubrique contact du site.